« Soyez intransigeants sur la qualité de vos chocolats.
Travaillez vos recettes. Choisissez vos origines.
Travaillez la justesse millimétrée de vos équilibres.
Ayez cette exigence du goût. 
La chose la plus difficile dans notre métier, 
c’est de créer des choses simples. 
C’est là que l’on reconnait le vrai talent.
Dès le plus jeune âge, j’ai eu la chance d’avoir une éducation du goût.
Mon père avait un goût extraordinaire, très raffiné,
qu’il m’a transmis notamment autour de très grandes bouteilles de vin, 
vieux, surtout du Bordeaux. 
Il me disait : « Dis-toi que si ce n’est pas très bon, c’est mauvais. 
Le conseil de mon père m’a guidé toute ma vie. 
Je vous remercie tous du fond du cœur ! »
                                                                                                                                                              Robert Linxe