Do Montebello

Auteur et interprète

« La terre est ma patrie, l’Humanité ma famille » Khalil Gibran !

Albi, Afrique du Nord, Algérie, Mauritanie, Afrique de l’Ouest…sont le décor visuel et sonore dans lequel j’ai baigné durant mon enfance jusqu’à l’adolescence.

Peut-on dire qu’on a une affinité native à la musique ? Je le crois d’autant plus qu’à Alger – ville qui m’a pris dans ses bras depuis l’enfance – les femmes chantent… elles portent en elle la tradition du chant… ma mère, de sa délicieuse voix fluette, chantait souvent à la maison.

Et puis chanter, c’est laisser vibrer son corps alors au début, je crois que chanter se fait en mimétisme et que quelque chose d’indescriptible se met en chanter en soi.

Ce qui m’a amené au chant participe d’une solitude moelleuse de l’enfance où au retour de l’école, seule à la maison, les disques tournicotant sur l’électrophone étaient ma source d’évasion mais avant eux les mots, leur musique, leur puissance rythmique et leur faculté d’évacuer, en bons nettoyeurs de l’humeur, un certain penchant à la mélancolie.

En 1978, quand je débarque à Paris en prépa lettres, c’est le choc et j’ai du mal à m’adapter à ce changement. Je circule dans les clubs de jazz et de musique brésilienne de la capitale et je comprends, dès lors, que la musique est mon vrai pays… En 1983, je quitte Paris et pars naviguer pendant douze ans entre la France, les Caraïbes, les Etats-Unis et le Brésil où je me produis en tant qu’auteur-interprète dans des clubs et des hôtels, où je rode les grands standards de jazz et de musique populaire du Brésil.

Depuis une dizaine d’années, je me suis régulièrement produit dans les clubs parisiens, théâtres et dans certains festivals : « Sudden Théâtre » – Paris, « Les Prairiales d’Epernon » – Epernon, « Festival des Elles » – Joué les Tours, « Espace Paul Valéry » – Ouverture de la saison culturelle du Plessis Trévise, « Festival de Jazz de Saint-Germain des Prés » – Paris, « Les samedis chavirés » Ouverture de saison culturelle – Pré Saint-Gervais, « Festival des Enchanteuses » au Triton – Les Lilas, à l’Européen où j’ai pu réunir sur scène mon quintet et un quatuor à cordes de l’Opéra de Paris.

Mes passions 

Chanter ne m’aurait pas suffit ; j’ai coutume de dire que je suis une « tritouilleuse » de mots qui les chante. Mais vous savez les mots, depuis la toute petite enfance, je les écoute comme des notes… et ça me vient de loin car ma grand-mère maternelle s’était fait pour meilleur livre de chevet un dictionnaire.

Les mots ont une maestria dans leurs sonorités… ce qu’ils induisent dans la cadence d’une phrase et, immanquablement, le sens qu’ils apportent au service d’une idée qui vient tarauder mon esprit avant même de devenir un texte, une chanson…

La musique que j’aime puise à des sources métissées qui, pour ce qui me concerne, servent une identité artistique. Au fil du temps et pour chaque projet, quelque chose de subtil prend corps.

Dans la pratique de la musique et du chant, ce qui m’intéresse, c’est le souffle. Je pense souvent à ces hommes, qui dans les grottes de Lascaux, à la lumière d’un flambeau, dessinaient leur histoire et le faisaient par le souffle. Partout dans le monde, l’homme cherche à laisser une trace.

Mes projets 

Je viens d’enregistrer la première partie de mon album « Adamah » et c’est une joie sans pareille ! « Adamah » c’est un cri d’Amour à la Terre aux Humains. Et je fais mien, l’adage de Khalil Gibran qui écrivait : « La terre est ma patrie, l’humanité ma famille ».

Pour en savoir plus 

www.myspace.com/domontebello

http://www.longueurdondes.com/2012/10/04/do-montebello-2/

Pourquoi adhérer à Figures de France ?

Parce que l’enthousiasme se partage avec ceux qui y goûtent déjà ou meurent d’envie d’y goûter !