Ecrivain, fondatrice des éditions Inédits

« Des nouveaux projets dans l’édition ! »

Philippe : Bonjour Florence, je crois que tu as un tempérament de « passionnée », peux-tu nous dire ce qui te passionne sur notre terrible Terre en mouvement ?

Florence : Oh oui ! Je suis tout simplement passionnée de lecture et de littérature, j’écris depuis que je sais tenir un stylo (aujourd’hui plutôt un clavier…)

Philippe : Et tu as publié plusieurs ouvrages je crois…

Florence : J’ai publié mon premier roman en 2000, SI LOIN SOIT L., aux éditions Desclée de Brouwer. J’en ai publié un second en 2009, LA MAIN DE RODIN, aux éditions Séguier. Parallèlement, j’ai écrit des nouvelles.

Philippe : Des nouvelles ? C’est difficile de trouver un éditeur qui publie des nouvelles, non ?

Florence : Ce genre est peu considéré en France, et pourtant très riche sur le plan littéraire. J’ai été deux fois primée au concours de nouvelles Albertine Sarazin, pour LES CHOSES, et CHAMPAGNE !, et une fois primée au concours Annie Ernaux, pour BONS A TIRER.

Philippe : Bravo !

Florence : Constatant avec regret que les éditeurs français délaissent la nouvelle (comme la poésie), j’ai créé une maison d’édition orientée vers les textes courts et la nouvelle : les EDITIONS INEDITS.

Philippe : Ouahh ! Et sinon, d’avoir réussi à faire publier deux romans, c’est une expérience ?

Florence : Un roman publié, c’est un miracle, une incroyable éclosion qui survient après des dizaines de courriers de refus, sur plusieurs années. Mais quand on porte en soi des histoires à raconter, c’est plus fort que tout : on continue à écrire sans se laisser démonter, advienne que pourra ! Quand le livre existe, c’est le plus grand bonheur qui soit.

Philippe : Sur quels projets es-tu maintenant ?

Florence : Le projet que je mène actuellement avec les éditions INEDITS est d’une part de donner leur chance à des auteurs de nouvelles, qui généralement doivent se contenter d’envoyer leurs textes à des concours locaux ! D’autre part, comme nous l’espérons, de développer le concept (inédit !) d’histoires écrites à plusieurs, en inaugurant de nouvelles façons d’écrire. C’est ce que nous appelons « l’écriture collaborative ».

Philippe : Le numérique, ça doit aider…

Florence : Avec l’avènement du numérique, écrire n’est plus une activité exclusivement solitaire : cette activité peut se partager. Nous faisons donc appel à tous les contributeurs possibles pour écrire des histoires en ligne. Nous proposons un début, les internautes proposent des suites, prennent le relais les uns des autres : l’histoire avance vers différentes branches, jusqu’au dénouement. L’objectif, à terme, est d’éditer une « œuvre collective », pour l’ajouter à notre catalogue.

Philippe : Qu’est-ce que ça coûte de se faire publier aux éditions Inédits ?

Florence : Pour un auteur ? Rien. Nous ne publions nos auteurs qu’à compte d’éditeur.

Philippe : Et qu’est-ce que ça coûte d’écrire en ligne sur http://inedits.fr/ ?

Florence : Notre plateforme d’écriture collaborative est en accès public et gratuit pour tous les auteurs, amateurs ou confirmés. Nous la proposons également en accès restreint et payant.

Philippe : À qui vous adressez-vous, quelle est votre cible ?

Florence : Aux particuliers qui souhaitent écrire ensemble, dans un cadre familial ou amical, des histoires particulières ou des souvenirs en commun, notamment à l’occasion d’anniversaires ou d’événements. Également, aux établissements scolaires qui cherchent à stimuler l’apprentissage de l’écrit dans les classes, tout en créant du lien entre les élèves. Enfin, aux entreprises dans le cadre d’ateliers d’écriture orientés teambuilding, storytelling. Dans chacun des cas, l’objectif est de laisser une trace au moyen d’un livre écrit à plusieurs.

Philippe : Beaucoup de Français rêvent d’écrire, ou le font discrètement…

Florence : Selon un sondage du Figaro, 1 Français sur 3 rêvent d’écrire. Pourtant, nous ne sommes pas tous appelés à devenir des écrivains. D’où l’intérêt de proposer une plateforme comme la nôtre. À notre sens, écrire à plusieurs stimule considérablement la créativité et crée du lien entre les personnes.

Philippe : C’est ce qu’on appelle l’intelligence collective ! Et pour quelle raison t’intéresses-tu à Figures de France ?

Florence : Ma motivation principale pour adhérer à Figures de France, c’est de rencontrer des porteurs de projets et des enthousiastes de tous bord, car étant quelqu’un qui crée, je sais par expérience qu’il n’est ni fécond ni enthousiasmant, à terme, de rester seul, même si la création ne peut faire l’économie d’une certaine solitude. La méditation d’un côté, la rencontre avec autrui de l’autre : les deux se tiennent. Et quitte à rencontrer des gens… autant qu’ils soient créatifs, autant qu’ils soient enthousiastes ! Merci à Figures de France de les avoir si bien choisis, ça gagne du temps !

Philippe : Comment peut-on suivre tes projets ?

Florence : Pour prendre connaissance des mes projets, le mieux est d’accéder aux liens suivants :

Les Arbres d’Inédits : pitch de l’innovation développée par les Editions INEDITS !

www.editionsinedits.com: présentation de la maison d’édition et de son catalogue.

www.inedits.fr : plateforme d’écriture collective

En résumé :

Florence de la Guérivière : nom d’auteur

Contact : florence@inedits.fr

Auteur de fiction et éditrice

Ma passion : la littérature (en mode lecture et écriture !)

Mes projets :

  • continuer à écrire des romans, des nouvelles, des scénarios ;
  • éditer les textes de nouveaux auteurs, en assurer la promotion et la vente.
  • promouvoir la plateforme d’écriture collaborative que nous avons développée dans le cadre de la maison d’édition.