Sociologue expert, auteur de Francoscopie

« La France a la capacité de se redresser, mais elle ne peut plus tergiverser…! »

Gérard Mermet, sociologue, est un observateur attentif du changement social. Spécialiste des questions de consommation et prospectiviste, il est directeur de la société Francoscopie, qui conseille des entreprises et réalise des études sur les « sujets de société » et la consommation. Il intervient fréquemment dans des conférences, colloques, conventions, en France et à l’étranger, ainsi que dans les médias. Il a produit et animé pendant dix ans une émission hebdomadaire sur Radio France Internationale. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur la société française, la consommation, l’Europe…, dont Francoscopie qui est publié tous les deux ans depuis 1985 (Larousse), est considéré comme une référence pour saisir l’état de la France et des Français, leurs attitudes, comportements, opinions et valeurs dans tous les domaines de la vie quotidienne. Dans ses écrits, il met en perspective les évolutions majeures au cours du temps, fournit des comparaisons avec d’autres pays développés. Il décrypte depuis plus de 20 ans l’histoire contemporaine de la France.

Gérard Mermet se définit comme un citoyen-observateur, préoccupé par l’avenir de la France, soucieux de ne pas le regarder avec un prisme politique ou idéologique, il avoue son inquiétude quant à la capacité de son pays à s’adapter à la réalité. Il a résumé ses propos  dans  un ouvrages intitulé : « Réinventer la France (Manifeste pour une Démocratie Positive)’  (éditions de l’Archipel, 2014).

Pourquoi adhérer à Figures de France ?

S’il rejoint Figures de France aujourd’hui, c’est pour conforter et stimuler l’enthousiasme et la capacité d’entraînement de ceux qui agissent, montrent l’exemple et qui ont compris que certaines exceptions nationales sont devenues des handicaps. Le temps est venu selon lui d’un sursaut, d’une mobilisation de l’ensemble des citoyens responsables et solidaires des générations à venir. Sa conviction en forme de devise (empruntée à Sénèque) : « il y a plus de choses qui nous font peur que de choses qui nous font mal ».

Pour en savoir plus

francoscopie.fr