Guillaume Bisdorff – Comité des Enthousiastes

Co-fondateur Yucall

« Et si Guillaume avait mis le doigt sur le secret de l’enthousiasme ! » 

Guillaume, l’entrepreneur, se révèle pleinement dans son extraordinaire capacité à être optimiste. Il vit, au quotidien, sa conviction profonde qu’il n’y a pas de bonnes décisions, mais qu’il n’y a que des décisions qu’on rend bonnes. « Entrepreneur » ce n’est pas une profession, c’est juste un état d’esprit puissant qui embrase autant sa vie professionnelle que sa vie privée. Entreprendre, c’est apprendre.

Mais pour apprendre, il faut découvrir. Pour cela, au fond de lui, il a mieux qu’un puits de pétrole, il a une fabuleuse énergie rayonnante et transcendante, une source secrète où il puise toutes ses ressources : l’envie d’avoir envie. Go, go, go ! L’envie de partir à l’aventure de nouvelles expérimentations, de nouvelles rencontres enrichissantes, le font décoller de son lit le matin. Ah, si seulement ce boulimique pouvait inventer une recette pour gagner sur le sommeil et augmenter le nombre de ses découvertes !

Apprendre, c’est expérimenter surtout par l’échec !

Si on n’échoue pas, on tourne en rond, et – quelle tristesse – on ne peut pas se dépasser. Il joue à cache-cache avec l’infini et s’alimente de ses victoires qui le font repousser ses limites. Notre Forest Gump court sans cesse pour défier l’espace et le temps et pour dévorer la vie dans toutes ses intensités. Son énergie se nourrit de deux objectifs qui sont, dans sa vie privée des échanges affectifs de qualité, et dans sa vie professionnelle des objectifs quantifiables et chiffrés. La vie est ainsi honorée dans toutes ses dimensions.

Résolument positif depuis 27 ans, il vit en explorateur et s’adonne avec joie, à un plaisir rare : « Chouette, je ne sais pas » !

Et s’il existait un médicament pour l’enthousiasme ?

Il n’y en a pas, parce que c’est l’enthousiasme qui se nourrit de l’enthousiasme. Et tant mieux, car ce serait trop facile !

Entretien réalisé par Karin Boras – 2015