Laurence Mayer

Fondatrice  et gérante  de la société EblouiSens

« Le bonheur ne vaut d’être vécu que s’il est partagé ! »

J’ai toujours voulu comprendre comment fonctionnait le corps humain, j’ai donc effectué des études de Biologie, pas trop longues car j’avais ENVIE de travailler. Tout le monde me disait qu’avec un BTS en poche je ne pourrais jamais aller faire de la Recherche. Après 2 ans passés au sein d’un laboratoire d’analyses médicales, je rentre chez Rhône Poulenc (le grand-père de Sanofi !!) pour faire de la Recherche sur les Antibiotiques.

Après avoir passé 2 ans, entourée de personnes aigries, qui se plaignaient tous les jours, j’effectue le premier virage de ma carrière à 180° et rentre chez le monstre (gentil) des lessives Procter&Gamble. « Mon école Marketing » où je reste 5 ans, 5 ans de bonheur !!! au sein du département R&D en tant que Chef de projet en interface Recherche et Marketing.

On m’appelle pour occuper un autre poste chez Johnson & Johnson (la cousine de P&G) pour un poste similaire, mais cette fois-ci sur des marques de cosmétiques : Roc, Neutrogena, Johnson’s Baby…J’occupe par la suite un poste de responsable études qui comprend les études consommateurs et l’analyse sensorielle. En parallèle, j’organise toutes les fêtes d’entreprises, séminaires et Team Building, ma passion !!!

Après 15 ans, essoufflée d’avoir essayé de faire passer de nouvelles idées au sein d’un mastodonte frileux, je saisis l’opportunité qui m’est offerte de partir et je pars à l’aventure seule et créée éblouis’Sens qui réunit ma passion et mes compétences !

Ce qui me donne envie de me lever le matin ?

Partager ma passion, rendre les gens heureux et unis, faire avancer le monde ne serait ce que d’un nano millimètre. Etre avec ma famille et mes amis pour partager des moments d’émotions toujours et encore.

Le monde a toujours traversé des périodes de crise, ça n’est pas nouveau. Changement climatique, guerre, crise économique etc ,… Et le monde s’est adapté en trouvant de nouvelles idées, de nouvelles formes de vie, c’est ça l’évolution. La crise c’est comme la tension créatrice, c’est cette contrainte qui nous force à être innovant, à avancer, à s’adapter. Sans crise, le monde n’avancerait pas et un monde qui n’avance pas est un monde qui meurt.

Mes passions 

Je suis une extravertie dans le sens propre du terme, c’est à dire que je me ressource avec les autres. J’aime donc être entourée, j’aime aussi fédérer, rendre les gens heureux. J’ai toujours aimé organiser des fêtes, réécrire des chansons à l’occasion d’anniversaires, de pots de départ, faire des spectacles.

Depuis très petite j’aime sentir, j’aime la musique et chanter, mais aussi goûter, observer, toucher et depuis que j’en ai pris conscience, je cultive cette sensibilité. La musique m’a toujours émue mais depuis peu, je peux sentir un parfum et avoir les larmes aux yeux, tellement l’émotion est puissante !!! Je ressens la même chose devant certains tableaux de Dali, expérience vévue lors de l’exposition récente à Beaubourg.

J’ai envie de transmettre cela aux gens, leur faire comprendre que les sens c’est la vie, c’est notre langage universel et que l’on se comprend mieux par ces canaux si on veut bien y faire attention et les éveiller.

Quand j’étais petite, les films passés en classe sur Pasteur ou Flemming et leurs découvertes médicales m’ont passionnée et m’ont donné envie de faire de la Recherche. Mais ce qui m’a le plus inspiré chez eux, c’est le fait qu’ils aient laissé cette belle emprunte sur terre.

Aujourd’hui, je me dis que je n’ai pas réussi à découvrir un vaccin ou un antibiotique au cours de mes 2 ans passés en Recherche (un peu court !!!) alors peut-être que je pourrai laisser quand même une belle emprunte de mon passage sur terre si j’arrive à insuffler l’émotion à travers ce que je fais et si j’arrive à réunir les gens, à faire qu’ils se sentent plus forts dans cette union et peut-être que le monde soit plus beau au final.

Ce qui me rend heureuse le soir avant de me coucher ?

Avoir cédé ma place dans le métro. Que les gens trouvent que ce que je fais, c’est bien et utile. Avoir réuni les gens et leur avoir donné un moment de plaisir dans l’émotion. Avoir rencontré et échangé avec une personne intéressante, pleine de belles valeurs. Avoir trouvé une idée. Apporter de l’aide, du réconfort aux gens qui en ont besoin. Faire travailler les personnes que je trouve talentueuses. Un client qui signe un devis. M’endormir la fenêtre ouverte en sentant la pluie et en l’entendant tomber. Savoir que je n’ai pas à me lever tôt le lendemain etc.…Que mon fils me dise je t’aime !

Mes projets 

Je prépare une journée de coaching vocal avec réécriture d’une chanson et enregistrement d’un CD dans un studio pour une équipe Marketing. L’innovation et la créativité faisant également partie de mes passions, je prépare une journée créative pour une société où je vais mêler techniques classiques de créativité avec des ateliers sensoriels qui, j’en suis sûre, éveilleront leur créativité.

Je voudrais étendre ma passion de créer du lien vers les populations défavorisées toujours par le biais des sens et des émotions. J’aimerais également dispenser des formations dans le domaine du Marketing sensoriel où là ce n’est plus une relation d’homme à homme qui est au centre du sujet mais une relation entre un objet/un produit et l’homme. Car un lien, une relation affective peut aussi naître entre un objet et un homme et ainsi contribuer à la fidélité de cette union.

Pour en savoir plus 

www.eblouissens.fr

Pourquoi adhérer à Figures de France ?

Si Figures de France a pour ambition de changer le visage de la France, alors je veux en faire partie ! Je trouve en effet que la France est le plus beau pays du monde et le plus poly sensoriel (paysages magnifiques aux 4 coins de l’hexagone, l’Art, l’Architecture, siège de la Parfumerie, royaume de la Gastronomie et de la Mode, nous avons également quelques stars mondiales côté musique), mais les français ne s’en rendent pas compte et ternissent l’image de la France par leur côté râleur. A nous de leur donner envie de sourire !