Monique Cara – Comité des Enthousiastes

Écrivain, Journaliste, Productrice de Télévision

« C’est génétique, je ne suis pas née en pleurant, mais…en éclatant de rire ! »

D’entrée de jeu, Monique se pose  comme irresponsable de  sa joie. Un  peu  comme  si elle s’en excusait : « Ce n’est pas de ma faute ». Mais très rapidement, au fil de ses mots si touchants, qui rayonnent comme un soleil bienveillant, se dessine pourtant une autre belle vérité : celle d’une femme qui a toujours pris en main son destin, et le pilote fermement, mais avec humour, amour et belle humeur.

Et si c’était cela son secret pour être irrémédiablement positive ? Son extraordinaire force, son carburant pour embraser, franchir les obstacles, tenir dans le temps, et réussir à faire grimper la vie dans les nuages, provient du fait qu’elle n’est pas victime de sa vie, mais en est pleinement acteur. En permanence, nous avons tous le pouvoir de choisir notre point d’observation : soit nous nous lamentons devant notre verre à moitié vide et sommes victimes de notre vie, soit nous nous réjouissons devant notre verre à moitié plein et devenons maitre de notre destin. Pour ne pas s’épuiser, elle gère sa dépense énergétique en dosant sa vitesse. Lorsqu’elle est juste de bonne humeur, son moteur ronronne, mais lorsqu’elle entre en mode enthousiaste, elle propulse la fusée vers les étoiles. « Avec Figures de France, nous n’irons pas sur la lune, affirme-t-elle, notre carburant est tellement puissant que nous irons sur Pluton ! ».

Cette prodigieuse gaieté naturelle, lui est chevillée au corps, au cœur, à l’âme.

Au corps, car sa « petite pierre brute », son être profond, lui apporte son optimisme « saugrenu », celui qui lui a fait « poser ses 3 cancers à côté d’elle », pour mieux les vaincre.

Au cœur, car ce coquin d’enthousiasme s’embrase soudain d’amour, en coups de foudres passionnés. Mais si elle se passionne, c’est pour mieux nous passionner.

Et enfin à l’âme, car cette belle fée réchauffe nos âmes d’un coup de baguette magique : sa joie nous contamine et nous rend légers. Elle transcende les riens en rires et transforme, en  un instant, l’enfer en paradis. « Que les gens sont beaux lorsqu’ils sourient avec leur âme ! » se dit-elle alors, comme une belle récompense.

Attention, Monique est là, nous sommes en danger d’épidémie ! Car son enthousiasme, à l’inverse de l’égoïsme, est un trésor à partager. Elle vénère le véritable respect, celui qui jaillit du cœur, et avec talent, elle agit « pour » les autres.  Son immense brasier joyeux l’a porté à inventer pour la télévision, des émissions et des concepts qui n’existaient pas, dont le seul objectif était d’offrir quelque chose de noble : apporter des connaissances,  ou défendre une cause en réalisant des émissions sérieuses sur des sujets difficiles, ou divertir pour alléger l’âme. Elle ne s’est pas limitée à donner du bonheur à son public, mais elle a aussi cherché à rendre heureuses ses équipes, ce qui l’a amenée à transformer, le mercredi, les salles de réunion, en salles de jeux pour les enfants de ses Collaborateurs. Travailler en bande, déguster les belles choses, adoucir celles qui sont difficiles, épanouir ses proches, voilà ce qui a toujours motivé ce bon Berger. Certains de ses collaborateurs se réclament fièrement d’être ses « Bébés Cara ».

L’anti-enthousiaste ?

Il n’est jamais content, se plaint, et crée des problèmes là où il n’y en a pas. Alors qu’un enthousiaste a la foi dans son projet et crée des solutions même lorsqu’elles sont rendues impossibles… par les grincheux.

Et s’il y avait un médicament ?

Ce ne serait pas un médicament mais un remède contre la morosité : une couronne de feu d’artifices à poser sur la tête, avec une mèche pour faire décoller, comme un coup de pied aux fesses pour botter le train.

Et elle termine l’entretien, en disant : «  Je vous ai fait rire, je suis contente ». Merci de ce bonheur, Monique.

Entretien réalisé  par Karin Boras – 2015