Dirigeant d’Eikos – Production de films d’entreprise

L’enthousiasme est mon moteur !

Vulgarisateur scientifique et technique, Nathanaël Becker n’aime pas l’idée d’un job purement « alimentaire ». Entrepreneur, il fête ainsi en cette année, les 15 ans de son agence de production de films d’entreprise, Eikos. Il a suivi cette voie pour associer ce qu’il sait et aime faire sans ignorer les contraintes  de la vie. Fourmillant d’idées, il exprime également une fibre artistique via le dessin, le chant et le théâtre. Des savoir-faire qui viennent régulièrement nourrir ses projets.

Quel est votre parcours ?

Ingénieur en informatique, je suis venu à Paris pour passer un DEA. J’ai simultanément pris des cours professionnels de chant et de théâtre. Diplômes en poche, j’avais envie d’expliquer les sciences et techniques aux autres. J’ai ainsi eu l’idée de proposer mon profil à des chaînes de télévision. J’ai réussi à convaincre France 5 de m’intégrer comme chroniqueur scientifique. La chaîne m’a fait passer, en interne, par une véritable « école de la télévision », en commençant par des formats courts, puis, progressivement, des émissions entières, en direct. Après cette expérience, mais aussi avec des collaborations en tant que journaliste avec « La Recherche » et  « 01 Informatique » j’ai eu envie d’entreprendre dans l’audiovisuel et l’événementiel. Fort d’une connaissance de la production et de capacités à parler au public ou face à une caméra, j’ai développé deux métiers : je réalise et produis des films et des vidéos. Notamment pour les entreprises. Je conçois et j’anime des événements de type convention, congrès, conférences plénières…

Enfin, dans la même idée de transmission des connaissances, j’enseigne au CELSA – Sorbonne pour assouvir mon besoin de transmettre mes expertises. J’ai entériné ce savoir-faire en écrivant Video d’entreprise et communication (Ed. Vuibert), ouvrage de référence cité dans le Communicator (Ed. Dunod).

Quels sont vos projets ?

Mon agence, EIKOS, assure la production de plus de 80 films d’entreprise par an, dans un but de communication interne ou externe. Films graphiques, interviews, reportages bien sûr, mais aussi des fictions humoristiques mettant en scène certains métiers ou aspects d’une entreprise.
J’anime très régulièrement des événements de type débats, conventions, team buildings pour des entreprises comme la SNCF, Eiffage, ou encore IBM… Mes clients apprécient ma capacité à gérer, écouter et valoriser les orateurs, plutôt que de me mettre en avant pour justifier ma présence. Je peux également créer des mises en scènes, des improvisations impliquant des collaborateurs de l’entreprise ou des artistes.
Actuellement, il m’arrive même d’organiser en tandem avec les directeurs de communication des packages complets comprenant l’animation d’événement, les vidéos que l’on y présente et les films tournés sur place le jour J ! J’utilise tout ce que je sais faire par ailleurs : par exemple, pour une compagnie d’assurance, j’ai monté un spectacle musical de 40 minutes avec 30 de leurs managers … devenus chanteurs !

Mais j’ai également bien d’autres idées en tête. Notamment je dessine à l’encre de chine des formes qui s’apparentent à des logotypes ou des typographies. Mes toiles ont été exposées au Press Club de France à Paris pendant 6 mois mais n’ont pas pour vocation d’être vendues. Ce sont des matrices, des créations que j’aimerais dupliquer sur des objets de consommation courante comme des cartes postales, des vêtements ou des objets décoratifs en 2 ou 3 dimensions. A ce titre, je cherche des partenaires pour développer des produits et des concepts liés à ma démarche, qui se situe à mi chemin entre art et design.

Pour vous, c’est quoi l’enthousiasme ?

C’est mon moteur au quotidien ! Je considère l’animation et la production de films vidéo comme des passions et certainement pas des activités alimentaires : le manque de motivation est préjudiciable au dynamisme, à l’empathie et à la créativité. La motivation est primordiale pour réussir une action de communication. Je suis un créateur, un curieux, un explorateur de la connaissance, technique et artistique. Enfin, je fonctionne à l’adrénaline et j’aime la prise de risque calculé. Ce qui m’a amené à pratiquer des sports d’aventure ou des sports liés à la mécanique comme l’escalade ou le motocross. J’aime, à travers ces sports, le contact avec la nature, la sensation du dépassement de soi. A bas la morosité, vive l’enthousiasme !

Pour en savoir plus
EIKOS, audiovisuel et animation d’évènements
Nathanaël Becker / profil biz

Entretien réalisé par Emmanuelle Beal – Le 13 Janvier 2016