Pedro Meca

Travailleur social, conférencier et auteur

« Une autre manière de voir les choses et de les vivre ! » 

J’ai été marqué par une enfance difficile au niveau matériel et aussi par le manque de liberté sous le franquisme. Elevé dans la grande pauvreté, j’ai eu la chance d’être adopté par un vieux couple qui m’a aimé comme leur propre enfant. Ce sont eux qui m’ont appris la joie du partage. Quand on a affronté les difficultés dès l’enfance, celles qui viennent après on peut mieux les vivre à cause de l’expérience acquise.

L’aide et la solidarité des autres, des pauvres en particulier, m’ont marqué profondément au point de vouloir continuer de mon côté dans le même sens solidaire. Ma foi chrétienne qui m’invite à une relation fraternelle avec tous et en premier avec les pauvres, est essentielle à ma vie.

Pour moi la vie est un temps qui m’est donné pour apprendre à aimer et motiver d’autres personnes à un changement da leur vie dans le même sens, changement  de leurs valeurs tout à l’opposé des valeurs actuelles que prône la société (argent, pouvoir, argent …).

Mes passions 

Travailleur social pendant 30 ans, je suis passionné par la rencontre avec le monde des pauvres essentiellement.

J’aime procurer aux gens l’occasion de donner et recevoir dans la réciprocité.

J’ai aussi une passion pour la culture, à partager avec ceux qui sont loin de pouvoir l’acquérir à cause de leur situation matérielle, aussi bien ici en France que loin, en Amérique latine par exemple.

Mes projets 

Un projet qui me tient à cœur est une association que j’ai créée : « InterLibros-Solidarité-France » (ILSF-EU): envoi de livres à des ONG de l’Amérique latine pour les enfants et les jeunes et d’autres activités animées par le principe de « donner et recevoir » dans la réciprocité. 

Très lié à ce projet, il y a l’activité de « Comparte » : solidarité avec les projets  des ONG d’Amérique latine grâce au parrainage des enfants.

Par ailleurs il y a toujours l’association  « Compagnons de la nuit » dont je suis fondateur et administrateur. Avec le lieu de rencontre « La Moquette » : accueil et rencontre des SDF avec les ADF (avec domicile fixe). Il y a tout le travail que j’ai initié avec l’Abbé Pierre et que je poursuis.

L’association intermédiaire « Dyna’MO », qui agit pour  d’insertion par le travail dont je préside les destinées depuis 20 ans.

Le travail à l’intérieur du  « Collectif morts de la rue » pour de funérailles dignes des personnes mortes à la rue.

Le projet aussi d’un lieu d’écoute et de parole à Madrid,

Chaque année, l’organisation de Notre Noël (500 invités), voir :  http://www.notre-noel.com/ 

Pourquoi adhérer à Figures de France ?

Parce que dans le climat de morosité actuelle, croire et dire qu’il y a une autre manière de voir les choses et une façon de les vivre autrement me semble indispensable et d’une grande urgence. Malgré les difficultés actuelles, on n’a pas le droit d’être continuellement pessimiste dans une société comme la nôtre où il y a tellement de choses positives, surtout si nous regardons objectivement la triste situation du monde pour des milliards de personnes.

Je ne peux pas me résigner à la réalité comme une fatalité. Je crois à l’homme qui peut orienter autrement la vie en société.